Le paiement sans contact est disponible sur la quasi-totalité des cartes bancaires. Il permet de régler vos achats en approchant votre carte bancaire du terminal de paiement électronique d’un commerçant. Paradoxalement, la très vaste majorité des utilisateurs posent la carte sur le capteur et effectuent ainsi un contact. Ceci n’a pas échappé à l’Académie Française qui propose le terme plus juste de « paiement par contact » ou « paiement sans insertion ». Ce mode de paiement s’oppose à celui par insertion de la carte dans le lecteur du terminal de paiement suivi de la saisie du code à quatre chiffres pour valider la transaction.

Qu’est-ce que le paiement sans contact ?

Le paiement sans contact fait référence à la technologie permettant d’effectuer un micro-paiement sans que l’acheteur n’ait à introduire sa carte bancaire dans le terminal de paiement (TPE) et taper son code à quatre chiffres. À la place, l’échange de données entre le moyen de paiement et le TPE, ainsi que l’identification des deux parties, sont réalisés par ondes radio de courte portée.

Quel est le montant d’un paiement sans contact ?

Montant maximum

Le montant maximum d’un paiement sans contact est de 50€ en France et en Belgique (depuis le 11 mai 2020, contre 30 € auparavant).

Le nombre consécutif de paiements sans contact est défini pour chaque carte bancaire. Cette limite est généralement exprimée en euros et se trouve autour de 100 euros dans une même journée. Les plafonds spécifiques se retrouvent sur les descriptifs de chaque carte de débit et de crédit sur Spendways.

La limite du nombre d’opérations consécutives sans contact, définie par la deuxième directive sur les services de paiement (PSD2), est réinitialisée après chaque paiement effectué à l’aide du code PIN ou bien à chaque retrait d’argent à un distributeur automatique (DAB ou ATM). La banque définit combien de fois par jour on peut réaliser un paiement sans contact : la quasi-totalité des banques et fintechs ont supprimé cette limite. Seules BNP Paribas, HSBC, Hello Bank! et ING ont toujours une limite de 5 ou 10 paiements par jour.

Montant minimum

Ni les banques, ni la législation française n’imposent de montant minimum pour les paiements sans contact. En revanche, les commerçants tendent à appliquer un montant minimum de 1 euro pour absorber le montant des frais bancaires.

Comment fonctionne le paiement sans contact ?

Le règlement d’un achat à distance fonctionne légèrement différemment qu’il s’agisse d’un paiement par carte bleue ou bien d’un paiement électronique avec un smartphone.

Le paiement par carte bancaire

Paiement sans contact par carte bancaire

Paiement sans contact par carte bancaire. Crédit photo Unsplash

À ce jour, le paiement NFC/RFID par carte bancaire est la démarche la plus populaire. Il fonctionne grâce à une carte de paiement qui constitue le support physique passif (c’est-à-dire qu’il n’émet pas de signal). Il comprend :

  • Une puce contenant les données d’identification nécessaires au paiement. Elle permet également de garantir l’intégrité et la confidentialité des informations. La puce offre un niveau de sécurité maximal.
  • Un tag NFC constitué d’une puce NFC (Near Field Communication) et d’une antenne NFC qui permettent l’identification de la carte et de son détenteur ainsi que la transmission des données sur une distance de 0 à 10 cm. Le NFC fonctionne avec une fréquence de 13,56 MHz et offre un débit limité allant de 106 à 848 kbps. Le Tag NFC est un dérivé du tag RFID (Radio Frequency Identification) constitué également d’une antenne et d’une puce RFID. Comme son nom l’indique, la RFID permet l’identification, mais pas la communication des données.

Le terminal de paiement du marchand est quant à lui équipé d’un émetteur NFC pour effectuer le transfert des données pour valider l’opération d’encaissement. C’est lui seul qui va lire et récupérer les données bancaires du titulaire de la carte, car l’autorisation est systématique contrairement à un paiement mobile.

Le paiement mobile

Paiement mobile avec Apple Pay

Paiement mobile avec Apple Pay. Crédit Photo Unsplash

Le mode sans contact avec un mobile se démocratise énormément grâce aux applications Apple Pay, Google Pay et Paylib (pour ne citer qu’eux). L’utilisateur doit donc disposer d’un téléphone mobile ou d’une smart Watch (Apple Watch ou Android) équipé de la technologie NFC. Celui-ci ou celle-ci sert alors de support physique actif (c’est-à-dire qu’il émet un signal radio en plus d’en recevoir un). Voici comment fonctionne le paiement sans contact par téléphone :

  • Le détenteur de la carte de crédit ou de débit doit l’enregistrer dans l’application de paiement Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay, Paylib (ou autre) sur son smartphone. La CB est alors transformée en E-carte et l’application conserve les données de paiement.
  • Lors du paiement, l’acheteur présente son téléphone devant le lecteur de carte pour se rapprocher de la puce NFC du terminal de paiement. L’application de paiement demande alors à l’utilisateur s’il autorise le paiement ou non (contrairement à l’autorisation systématique de la carte visa / MasterCard). Cette fonctionnalité est possible parce que le téléphone est un support actif.

Quelles sont les solutions de paiement mobile sans contact ? Le marché des eWallets est composé de Apple Pay, Samsung Pay et Google Pay pour les trois principaux. Ensuite Paylib, Pay.com, Lydia, Pay Finders, Hands Free et bien d’autres complètent la liste.

Quelle est l’utilité du paiement sans contact ou avec mobile ?

Le paiement mobile avec carte virtuelle (e-carte bleue) présente l’avantage de la sécurité, car l’autorisation de paiement est demandée au client avant le paiement sécurisé. Par ailleurs, le risque de fraude en cas de perte ou de vol de carte est supprimé. Cette autorisation peut être soumise à un code secret, empreinte digitale (touch ID) ou reconnaissance faciale (face ID) pour plus de sécurité. Ensuite, le paiement mobile évite de se munir d’un porte-feuille en plus de son smartphone.

Le paiement sans contact par carte physique évite d’avoir son smartphone avec soit tout en ayant un moyen de paiement au cas où. C’est un confort apprécié des joggeurs par exemple.

Quels sont les avantages et inconvénients du paiement sans contact ?

7 avantages

  • Il évite de manipuler les pièces et les billets, de pianoter sur les terminaux des commerçants, et limite ainsi le risque de transmission de virus tel que le COVID-19 (Coronavirus).
  • Porter avec soi une carte est bien plus confortable que des pièces et des billets.
  • Les transactions peuvent être presque deux fois plus rapides qu’une transaction classique. L’attente aux caisses est donc moins longue.
  • Le coût global de l’opération est réduit : le traitement informatique nécessite moins de ressources que la gestion des espèces (production de la monnaie, transport de fonds, gestion du parc de distributeurs, etc.).
  • Les paiements frauduleux effectués avec une carte sont remboursés par les banques françaises alors que le vol d’espèces ne l’est pas.
  • Les banques et les réseaux (MasterCard et Visa principalement) y voient un avantage financier, car elles/ils prélèvement une commission sur chaque paiement. Lorsque ces paiements sont réglés en cash, cette commission leur échappe.
  • La monétique (traitement numérique du paiement CB) présente l’avantage de la traçabilité pour l’État. Cela minimise le risque de fraude en cachant du chiffre d’affaires au Fisc.

5 inconvénients

  • En cas de vol de carte, le voleur pourra payer comptant ses achats avec la carte de la victime.
  • Selon certaines études, le sans contact favorise la dépense d’argent, car les consommateurs ont moins conscience de leur budget.
  • La sécurité n’est pas totale. La technologie RFID n’est pas conçue à l’origine pour garantir la sécurité des échanges. Le chiffrement symétrique des transactions n’est pas la méthode la plus sécurisée. Un chiffrement asymétrique réduirait considérablement les risques.
  • Un frais est appliqué que chaque transaction. Ce frais est réglé par les commerçants alors qu’ils n’en payaient pas sur les règlements en espèces.
  • Il n’est plus possible de réaliser des paiements en toute confidentialité comme cela est le cas avec les espèces.

Quelles cartes proposent un paiement sans contact ?

La quasi-totalité des cartes bancaires (Carte MasterCard, Gold MasterCard, carte Visa Premier, Visa Classic, Visa Électron, Visa Infinite) propose cette fonctionnalité puisque cette fonction est mise en place depuis plus de 3 ans (durée moyenne avant renouvellement des cartes bancaires). Seule la carte de retrait ne permet pas de payer par carte sans contact.

Cependant peu de cartes permettent à ce jour de gérer facilement l’activation, la désactivation et le montant du plafond par paiement. Pour lever le voile sur ces détails, consultez la liste complète des cartes de paiement sans contact pour les particuliers. Voici en outre une sélection de cartes bancaires proposant le sans contact :

Comment savoir si le paiement sans contact est disponible sur votre carte ? Le pictogramme ci-contre est indiqué au recto ou au verso des cartes NFC émises ces dernières années lorsqu’elles disposent du mode sans contact .

Pourquoi le paiement sans contact fait-il peur ?

Ce mode de paiement à authentification automatique est devenu l’usage courant depuis les préconisations faites par le gouvernement pour stopper la propagation du COVID-19. En effet, depuis la crise du Coronavirus, le paiement par carte a remplacé l’usage des espèces pour les petits paiements. Malgré l’intensification des usages, des craintes persistent côté détenteurs de cartes, parfois à tort, parfois à raison.

Des craintes fondées en partie

Bien qu’il n’y ait pas de cas confirmé, les détenteurs de cartes de crédit craignent qu’une personne approche un terminal de paiement de leur portefeuille pour effectuer un paiement. C’est en théorie possible, mais dans la réalité cette situation n’arrive jamais, car elle est trop compliquée à réaliser.

La peur de se faire voler sa carte et que le voleur réalise un ou plusieurs paiements inférieurs à 50 euros est également une possibilité, mais il est possible de se faire rembourser sur son compte bancaire les paiements frauduleux. Les applications des banques tendent par ailleurs à proposer une option pour bloquer l’utilisation de la carte.

Cependant le rapport 2018 de l’Observatoire de la Sécurité des Moyens de Paiement, « Les paiements sans contact, dont le montant de transaction a pourtant quasiment doublé à 24,4 milliards d’euros en 2018, enregistrent un taux de fraude stabilisé (à 0,020%) ».

Il est toutefois possible d’augmenter le niveau de sécurisation pour le porteur de carte avec les solutions suivantes.

6 solutions pour se sentir plus en sécurité

Bien que les risques de fraudes soient très limités, voici 6 solutions concrètes pour payer sans contact en toute sérénité :

  1. Prêter attention au bip sonore à la validation de l’opération et vérifier le montant sur le ticket de caisse ou sur votre facture. 100% des TPE émettent un bip et génèrent un reçu suite à un paiement effectué.
  2. Placer 2 cartes NFC ou plus dans son portefeuille. Si un fraudeur tente d’approcher un terminal de celui-ci, la double réponse du groupement des cartes bancaires entrainera la perturbation de la communication.
  3. Placer sa carte dans un étui anti NFC. Celui-ci empêchera tout système de paiement physique de communiquer avec la carte.
  4. Payer par téléphone mobile ou smart watch : les applications de paiement mobile disposent d’une fonction d’autorisation du paiement.
  5. Glisser une feuille d’aluminium dans le portefeuille pour bloquer les ondes radio.
  6. Se vêtir d’un habit conçu avec un tissu ne laissant pas passer les ondes RFID. Betabrand, marque de prêt-à-porter de San Francisco et Norton, éditeur d’antivirus, ont conçu un jean bloquant les ondes RFID.

Comment activer le paiement sans contact ?

Cette fonctionnalité est activée par défaut sur toutes les nouvelles cartes, car c’est l’intérêt des établissements bancaires (ils sont rétribués par les réseaux à chaque paiement). Si ce n’est pas le cas, il y a 3 possibilités :

  • Vous utilisez une néo-banque : la fonctionnalité s’active depuis l’application mobile. Exemples :
    • Revolut : Depuis l’application Mobile > Cartes (en bas) > Code PIN et sécurité > Cocher « Paiements sans contact »
    • N26 : fonction non disponible
  • Vous utilisez une banque en ligne : la fonctionnalité s’active depuis votre espace client. Exemples :
    • ING : Compte courant > Carte > Gérer les options cartes > Sélectionner Actif dans la rubrique Vos paramètres cartes > Paiement sans contact
  • Vous êtes dans une banque de réseau (Crédit Agricole, BNP Paribas, Société Générale). Dans ce cas, rendez-vous dans votre agence bancaire, téléphonez à votre conseiller ou rendez-vous sur votre compte en ligne.
  • Vous utilisez un objet connecté. Suivez les instructions du fabricant. Exemple :
    • MyKronoz Pay : Ouvrir l’application ZeCircle2 > onglet Wallet > suivez les instructions pour configurer et recharger votre portefeuille.

Pourquoi le paiement sans contact est-il parfois refusé ?

Un paiement est généralement refusé pour des raisons de sécurité :

  • La fonctionnalité n’est pas activée depuis l’application mobile ou l’espace client. Il est donc impossible d’encaisser le montant.
  • Le plafond est atteint pour la période. Pour réinitialiser cette sécurité, faites un paiement en composant votre code confidentiel. Retirer de l’argent permet également de réinitialiser le plafond de paiement pour la période.
  • La carte bleue a été placée trop tard ou retirée trop vite. Dans ce cas, le terminal de paiement imprime une preuve d’annulation de la transaction.
  • Le système de paiement n’est pas compatible NFC : côté vendeur (marchand), le paiement est possible grâce à un récepteur RFID. Il s’agit du terminal de paiement disposant également d’une technologie RFID / NFC. Le logo de cette fonction est présent sur l’écran et sur l’appareil lui-même au niveau de la zone d’activation. 80% des commerces de proximité sont équipés seulement mais ce taux d’équipement augmente rapidement.
Terminal de paiement sans contact

Terminal de paiement sans contact. Crédit photo Unsplash

Comment refuser ou désactiver le sans contact ?

Désactiver le sans contact

Bien que la majorité des établissements bancaires permettent de désactiver le sans contact sans frais, certaines banques ne le permettent pas à l’instar de N26. Pour le savoir avant de choisir une carte, renseignez-vous sur Spendways. Si la fonctionnalité existe, alors elle peut être désactivée de la manière suivante :

  • Depuis l’espace client
  • Depuis l’application mobile
  • En contactant son conseiller (pour les banques de réseau)
  • En se procurant un étui empêchant les paiements sans contact

Refuser le sans contact

Il n’est pas possible de refuser le paiement sans contact puisque la fonction ne peut pas être retirée de la carte bancaire pour un client en particulier. En revanche, il est généralement possible de la désactiver comme nous venons de le voir dans le paragraphe précédent.

Les plus technophiles d’entre nous peuvent identifier l’antenne NFC à l’intérieur de la carte grâce à une lampe puissante, puis la détruire grâce à un cutter. Attention à ne pas endommager la bande magnétique ou la puce. Ceci ne sera cependant pas du goût de l’établissement bancaire (propriétaire de la carte)…

Comment annuler un paiement sans contact ?

Un paiement sans contact fait avec l’accord du marchand ne peut être annulé. S’il n’y a pas eu d’accord, alors le paiement est frauduleux. Dans ce cas, le détenteur du compte bancaire et de la carte doit faire opposition :

  • Si la fraude a eu lieu en France, il faut contester l’opération frauduleuse dans les 13 mois glissants ;
  • Si la fraude a eu lieu ailleurs en Europe, il faut contester l’opération frauduleuse dans les 70 jours glissants.

La contestation se fait auprès du service client de l’établissement bancaire. Une carte haut de gamme permet d’avoir un accès privilégié avec son banquier pour solutionner le problème rapidement. L’idéal est ensuite de demander une nouvelle carte pour écarter tout risque de réutilisation du numéro de carte bancaire, de la date d’expiration et du cryptogramme visuel (au dos de la carte) qui permettent d’effectuer des paiements en ligne sur un site e-commerce.

Quelle est son utilisation en France ?

Les commerçants français acceptent de plus en plus les paiements par carte sans minimum de montant. De leur côté, les acheteurs ont été fortement encouragés à payer systématiquement par carte durant la crise sanitaire de 2020. L’acceptation de ce mode de paiement par les consommateurs a pourtant été très compliquée jusqu’à aujourd’hui ce qui pose des questions sur son utilisation en France.

Pourquoi le paiement sans contact NFC n’a pas décollé en France ?

L’habitude de régler ses achats avec le sans contact n’a pas décollé jusqu’à la crise sanitaire pour 4 raisons :

  1. La fiscalité pesant sur commerçants les pousse à privilégier l’argent liquide pour échapper en partie à l’impôt.
  2. Il n’est pas sans frais pour les commerces de proximité. Les commissions sur les transactions incitent les commerçants à proposer un montant minimum.
  3. Les consommateurs ressentent de la méfiance envers les paiements sans contact du fait de questionnements sur son niveau de sécurisation.
  4. La limite de 30 euros en vigueur jusqu’au 11 Mai 2020 n’a pas permis aux habitudes de s’installer

Pourquoi le paiement sans contact doit s’installer ?

Le paiement à distance va s’installer durablement dans nos habitudes, c’est une certitude. La première de ces raisons vient du poids des réseaux de paiement. Les réseaux MasterCard (dont Maestro), Visa et American Express sont très puissants et profitent directement de l’abandon des espèces, car ils prélèvent une commission sur chaque paiement. Ils ont donc tout intérêt à pousser ces usages.

Ensuite, l’augmentation de la limite de paiement a littéralement fait exploser l’utilisation de cette solution de paiement. À titre d’exemple, 3 millions de petits achats entre 30 et 50 euros ont été réalisées en 3 jours après le rehaussement du nouveau plafond à 50€. Cela correspond à 15 % de transactions sans contact supplémentaires. Ceci s’ajoute à la croissance déjà très forte des dernières années : selon le GIE CB, le volume de transactions avait déjà été multiplié par 3 en deux.

Enfin, le niveau de sécurité est très élevé malgré l’absence de demande d’autorisation. Il permet de payer rapidement, sans saisie du code de paiement, et en toute sécurité. Il est de loin plus sûr que les chèques et autant qu’un virement SEPA.

Certains tabacs et boulangeries ne sont pas encore équipés de terminaux de paiement NFC (30% du total des commerces), mais ceci devrait rapidement changer tant la pression est forte.

Pourquoi le paiement sans contact est si stratégique ?

Le gouvernement a tout intérêt à dynamiser son utilisation, car il souhaite taxer 100% des revenus commerciaux. À ce jour, certains paiements en liquide échappent à l’impôt or cela ne sera plus possible grâce au traçage numérique des transactions.

Sources de l’article :

Paiement sans contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *