Comment à gagner de l’argent à 18 ans pour devenir indépendant ou pour développer sa passion ? Les ados comme leurs parents se retrouvent peu à peu confrontés aux dilemmes de la vie d’adulte et à l’envie de s’offrir des petits plaisirs. Nous avons déniché pour vous les meilleurs plans pour gagner de l’argent à partir de 18 ans ainsi que les meilleurs comptes bancaires pour ados afin de gérer et dépenser son argent.

Nous approcherons d’abord tous les changements qui accompagnent l’âge adulte ainsi que les différentes manières de donner de l’argent de poche à son adolescent de 18 ans. Ensuite, nous verrons ensemble les solutions bancaires pour gérer ce budget. Tout ce qu’il faut savoir avant de travailler sera aussi évoqué en mentionnant les statuts possibles. Bien sûr, nous vous présenterons toutes nos idées de jobs étudiants.

18 ans : qu’est-ce qui change ?

À 18 ans, le monde professionnel devient immédiatement accessible à tous. En plus de cela, les offres bancaires sont démultipliées. Cet aspect financier peut sembler un peu déroutant entre la responsabilité de gérer son compte seul, de trouver des réponses à ses nouveaux besoins et d’appréhender de nouveaux services bancaires… Gardez en tête qu’à partir de 18 ans, vous devenez le titulaire légal de votre compte. En d’autres termes, vous pouvez choisir seul d’ouvrir un compte grâce à une pièce d’identité, et la plupart du temps, un justificatif de domicile. Un livret de famille peut également vous être demandé dans certains cas.

Mais il ne faut pas oublier la possibilité de changer de carte bancaire. Dès que vous avez atteint les 18 ans, vous pouvez remplacer votre carte bleue pour mineur par une carte bancaire avec des plafonds de paiement et de retrait plus importants. Vos parents n’auront plus de contrôle sur votre compte bancaire. Vous pourrez opter pour des comptes bancaires 18-25 ans proposés par certaines banques comme Boursorama Banque ou Nickel pour bénéficier de tarifs préférentiels. Voici les offres les plus populaires pour les jeunes adultes :

Combien donner en argent de poche à son ado de 18 ans ?

Une fois la majorité atteinte, il est légitime de se demander s’il faut continuer à donner de l’argent de poche aux ados et combien. Faut-il lui verser plus ou au contraire, pousser à l’autonomie totale ?

Bien sûr, tout dépend de votre situation et des moyens dont vous disposez. L’argent de poche est une bonne solution pour aider l’enfant à se responsabiliser et à devenir autonome. C’est le petit coup de pouce qui lui permettra de couvrir les besoins et de s’autoriser des petits à-côtés. Il s’agit de trouver le juste milieu entre accorder quelques plaisirs et les excès consuméristes.

C’est pour cette raison que nous vous proposons une solution toute simple. Commencez par calculer ce que vous voudriez verser chaque mois pour les achats du quotidien tels que les vêtements, les sorties, les fournitures, les transports. Vous pourrez ensuite en discuter ensemble et établir un forfait mensuel. Nous vous conseillons entre 45 et 90€ par exemple. Vous pourrez ensuite moduler ce budget au fil des mois en observant s’il correspond à votre porte-monnaie et aux besoins de votre ado. Et si vous souhaitez le guider peu à peu vers l’indépendance, il est également possible de l’orienter vers un petit boulot qui l’aidera à arrondir ses fins de mois et à se rendre compte de la valeur de l’argent.

Les solutions bancaires pour gérer l’argent de poche

Que ce soit à travers les néobanques et les banques traditionnelles, il existe de nombreuses possibilités pour gérer l’argent de poche de votre ado. Les néobanques sont des banques dont les services sont entièrement en ligne. Les banques traditionnelles et les banques en ligne passent la plupart du temps par PAYLIB, un service directement intégré dans leur application mobile et qui permet d’envoyer de l’argent à qui vous voulez. Ce système fonctionne de compte bancaire à compte bancaire sans intermédiaire. Il vous suffit d’avoir le numéro de téléphone du bénéficiaire pour lui envoyer le montant que vous souhaitez.

Nous vous proposons un petit résumé des possibilités pour gérer le budget de votre enfant en temps réel et depuis votre téléphone :

De 10 à 17 ans

Comptes et cartes bancaires pour mineurs

À partir de 18 ans

Néobanques et banques mobiles.

Les néobanques sont idéales pour éviter les découverts et les frais bancaires à l’étranger. Avec Pixpay, Xaalys et Kard, il est possible de bloquer temporairement sa carte ce qui vous laisse une grande liberté tout en lui donnant quand même une possibilité de se responsabiliser. Vous pourrez ainsi l’encadrer et lui apprendre à s’émanciper peu à peu. Les banques traditionnelles sont plus appropriées pour lui permettre de se lancer et de gérer sa tirelire tout en lui versant son argent de poche via PAYLIB. Elles correspondent donc plus à un ado de 18 ans qui sait faire face à ses dépenses.

Tout ce qu’il faut savoir pour travailler à 18 ans

Gagner en autonomie sans argent de poche est également possible avec un premier job. Que ce soit pour épauler ses parents, mettre un petit peu de côté ou simplement par passion, il existe de nombreuses solutions. Désormais majeur, vous êtes soumis aux mêmes lois que pour les adultes, mais du coup également aux mêmes droits. Vous n’avez plus à vous soucier des restrictions concernant les mineurs au niveau des horaires ou de la durée de la période de travail pendant les vacances. Il ne vous restera plus qu’à choisir entre travailler le week-end, le soir ou pendant les vacances scolaires. Mais avant de se précipiter vers les différents petits métiers, il y a des choses à savoir.

Le salariat : bonne ou mauvaise idée ?

Donner des coups de pouce à ses parents ou à son voisinage de temps en temps ne suffit pas pour être considéré comme un salarié. Pour qu’il y ait travail salarié, il faut être embauché par un employeur qui vous verse un salaire en contrepartie de la réalisation d’un travail. S’il s’agit d’un contrat de travail à durée indéterminée, il vous faut récupérer des bulletins de salaire pour vérifier votre statut et en faire la preuve le cas échéant. Le mieux est d’avoir un contrat de travail écrit.

Attention donc au travail non contractualisé (dit “travail au noir” ou “au black”) qui est réprimé par la loi et ne permet pas de bénéficier d’une couverture sociale ni de cotiser au système de retraite.

Le salariat est donc une bonne idée pour le jeune adulte pour financer sa couverture maladie ainsi que pour commencer à cotiser pour sa retraite. En revanche les montants nets perçus seront moindres qu’en autoentrepreneur et les démarches seront plus contraignantes pour l’employeur.

Quels sont les droits aux congés ?

Les congés font partie des avantages dont bénéficie le salarié. Le repos hebdomadaire est au minimum de 24 heures consécutives par semaine, le dimanche. Certains secteurs d’activités font exception comme par exemple l’hôtellerie, la restauration ou les hôpitaux. Cependant, il n’y a aucune obligation de travailler les jours fériés ou le dimanche.

Vous avez aussi le droit de bénéficier de 2 jours et demi de congé par mois travaillé. Ils seront payés avec votre salaire si votre travail est de nature occasionnelle. Cependant, avec un travail régulier de plusieurs mois dans la même entreprise, ils peuvent s’accumuler pour prendre des vacances.

Doit-on payer des impôts sur ses revenus ?

À 18 ans, vous avez un droit tout particulier. En effet, jusqu’à 25 ans, si vous êtes encore à la charge de vos parents, il est possible de faire inscrire vos gains sur leur déclaration de revenus. Tout dépendra ensuite de la durée de votre contrat. Si le travail effectué n’a pas duré longtemps, cela n’aura probablement aucune incidence sur leurs impôts. Par contre, à partir de 18 ans, il est également possible de faire une déclaration d’impôt séparée, d’autant plus si vous travaillez à temps partiel ou à plein temps. Et dans ce cas précis, les parents pourront déduire ces dépenses de leur déclaration de revenus s’ils participent aux frais de l’enfant et s’ils gagnent moins d’une certaine somme.

8 statuts possibles pour travailler et gagner de l’argent

Il existe en réalité 14 statuts différents, tous avec leurs caractéristiques spéciales. Voici les 8 statuts parmi eux qui correspondent à un ado de 18 ans qui sort du lycée :

1. L’apprentissage : travail aménagé pour les études

Pour réaliser des études tout en gagnant de l’expérience et un peu d’argent, l’apprentissage est idéal. Le salaire varie selon le degré d’attitude et de l’âge, mais reste toujours très intéressant. La formation de l’étudiant est alors prise en charge à la fois par le centre de formation pour la partie théorique, et par l’entreprise pour la partie pratique. L’apprenti dispose de 5 jours de congés de plus appelés “congés examen” le mois avant de passer un examen en lien avec la formation.

2. L’artisanat : se mettre à son compte avec un métier manuel

Le statut d’artisan concerne tous les métiers manuels exercés à son compte. Pour être qualifié d’artisan, il faut produire, transformer, réparer ou fournir une prestation. Cependant, pour prétendre à ce titre, il est nécessaire de détenir un CAP ou d’au moins 6 ans de pratique professionnelle.

3. Artiste ou auteur

Le statut d’auteur concerne les créateurs de jeux vidéo, de BD ou de toutes sortes d’œuvres. Ce titre permet de percevoir des droits d’auteur dont la fiscalité peut être très avantageuse. Il existe également des aides gouvernementales pour soutenir la culture.

4. Intérimaire ou travailleur temporaire

L’intérimaire est au service d’une agence de travail temporaire qui met à disposition des ressources humaines à des entreprises ayant des besoins ponctuels. Il exerce des missions de courtes durées pour remplacer un salarié absent ou répond présent à une demande urgente. Ce statut présente plusieurs avantages : il est généralement bien rémunéré, il permet de bénéficier d’une prime de précarité et de travailler uniquement durant les vacances scolaires.

5. Saisonnier

Être saisonnier, c’est travailler le temps d’une saison (l’été principalement). Le contrat saisonnier ne peut pas dépasser 8 mois. Les emplois saisonniers concernent principalement les activités agricoles comme les vendanges, la cueillette ou les leçons de ski. C’est le statut idéal pour les vacances d’été et d’hiver.

6. Le salariat : protection sociale et cotisation

Le salarié peut autant être employé par un recruteur public que privé. Les droits sont fixés par le Code du travail et les types de contrats sont multiples. Il permet de cotiser au système de retraite ainsi que de bénéficier d’une couverture maladie complète. Le salaire minimum en France, SMIC est 1269€ net mensuel.

7. Travailleur indépendant : l’avantage de la flexibilité

Le travailleur indépendant, plus communément appelé “freelance”, a vocation à accomplir des missions ponctuelles pour une entreprise cliente. Il s’agit de se mettre à son compte (microentreprise, SASU) et de répondre à certaines demandes : illustrateur, graphiste, rédacteur, ingénieur du son… cependant, ce statut entraîne une certaine pression. Les missions peuvent être trouvées sur Malt.fr ou Feevr par exemple.

8. Travailleur intermittent : alterner travail et repos

Ce statut permet d’alterner entre périodes travaillées et périodes libres. Elles concernent notamment l’agroalimentaire, le tourisme, la restauration. Le rythme dépend de l’employeur et le salarié bénéficie d’un CDI contrairement au saisonnier.

Les jobs pour gagner de l’argent de poche à 18 ans

À 18 ans, on se demande souvent comment gagner de l’argent. Une fois qu’on a dans la tête toutes les notions de base, on peut se lancer vers les différentes possibilités de petits boulots pour générer des revenus. Le bon plan pour se faire une première expérience, faire face aux dépenses imprévues et surtout faire des économies. Que ce soit en complément de l’aide des parents ou à part entière, avoir un job étudiant est toujours un petit plus à condition de garder ses bonnes notes. Nous vous proposons une liste de jobs qui vous permettra de trouver celui qui allie votre disponibilité, vos moyens et votre personnalité. Ils seront classés entre 3 catégories : les jobs classiques, les jobs atypiques et les jobs intenses.

Les jobs classiques

Le job  Ses caractéristiques 
++ Les cours particuliers à distance ou à domicile Donner des cours vous assure une meilleure rémunération que le SMIC horaire. Si vous êtes bons à l’école, vous pourrez ainsi vous faire facilement de l’argent de poche grâce à des plateformes comme Complétude ou Anacours qui recrutent des étudiants. Vous pourrez également vous inscrire sur des plateformes de mise en relation comme Acadomia, Superprof ou Classgap.
++ Assistant éducation Le terme d’assistant éducation permet également de désigner le surveillant ou le “pion”. Le bac suffit pour candidater dans les collèges et lycées pour accueillir les élèves et les encadrer. Il faut toutefois rester vigilant avec les horaires pour ne pas nuire à vos études.
++ Hôte /Hôtesse Plusieurs agences d’hôtes et d’hôtesses recrutent beaucoup. Vous pourrez accueillir les clients, les visiteurs et les personnalités. Plusieurs sociétés sont possibles avec de nombreux sites : Phone Régie, Penelope, Trinity…
+ Babysitting /aide aux devoirs Le Babysitting est un job classique pour les étudiants ! Si vous n’avez pas les contacts nécessaires, il existe de nombreuses agences dédiées comme Babychou, Kinougarde, Kidsparadis… C’est bien pratique de garder des enfants contre de l’argent.
++ Street Marketing Quoi faire en Street Marketing ? Il s’agit souvent de se rendre dans les rues commerçantes pour faire connaître les produits, les nouveautés ou les promotions d’une marque. Redbull est une marque connue pour embaucher les étudiants afin de faire du street marketing à la sortie des universités. Attention toutefois de trouver une marque qui propose des horaires compatibles avec vos études.
++ Enquêtes téléphoniques Ce petit travail comprend des enquêtes de satisfaction client, des sondages politique, de téléprospection… Il permet de travailler le soir entre 18 et 21 heures en semaine et le samedi toute la journée ce qui correspond bien aux étudiants. Vous serez rémunéré à l’heure, au SMIC.
++ Animateur de loisirs Le BAFA permet de trouver des jobs étudiants en centres de loisirs pendant vos vacances ! Ces postes peuvent autant être en France qu’à l’étranger selon vos expériences. Le salaire varie selon les centres, mais se rapproche du SMIC.

Les jobs atypiques

Le job  Ses caractéristiques
+ Petsitter Il vous suffit de garder l’animal de quelqu’un que ce soit votre voisin ou non ! Il existe même des plateformes en ligne comme DogBuddy, Holidog, Animalin, Rover pour vous inscrire. Vous pouvez indiquer vos disponibilités, l’animal que vous préférez, et même vos tarifs. En général, le tarif moyen par jour est d’environ 11€ pour le chat et 12€ pour le chien.
++ Agent de sécurité dans un musée Qui n’a jamais vu la nuit au musée ? Même si cette fois, les œuvres risquent moins de vous tenir compagnie, ce travail est proposé par de nombreux musées. Il demande toutefois une certaine connaissance en art et en histoire et nécessite parfois un concours.
+++ Surveillant de baignade Alerte au bon plan ! Ce travail rapporte environ 2000€ brut par mois. Cependant, il demande de passer un de ces 3 diplômes pour y parvenir : BSB, BNSSA, BEESAN. Ce travail est saisonnier vu les degrés de l’eau en hiver en France.
++ Un job sur son campus Il est possible de devenir “étudiant pilote” ! Beaucoup de campus proposent à ses étudiants d’être chargés de l’accueil et de l’intégration des nouveaux à la rentrée. Et gros + : être sur son lieu d’études.
++ Ambassadeur de marque Vous pouvez devenir un “ brand ambassador” ! À quoi ça consiste ? Vous pouvez faire découvrir des produits sur un stand pour convaincre les clients de les acheter. La marque pourra même vous former aux techniques de vente ! Vous toucherez sûrement le SMIC avec une possibilité de rémunération variable selon vos ventes.
+ Traducteur en ligne Pour devenir traducteur en ligne, il faut se mettre en statut de freelance et donc d’autoentrepreneur ! Si vous avez des compétences dans différentes langues, ce job pourra vous aider à compléter vos revenus avec de petits gains. Vous pourrez vous inscrire sur différents sites de freelance comme : Malt, Freelancer, Twago…
+ Créer un CV pour les autres Encore une fois, il faudra vous mettre en freelance. Vous pourrez ainsi réaliser les CV des personnes qui en ont besoin si vous disposez de compétences sur les logiciels appropriés. Chaque CV peut vous rapporter entre 5 et 10€ et vous permettre ainsi de gagner à domicile.
+ Regarder des publicités Eh oui, il est aussi possible de gagner de l’argent en regardant des publicités. Vous serez payé pour chaque visionnage de publicité. Il existe deux types de plateformes : les sites de clics rémunérés, les sites PTC. Vous aurez ainsi le choix entre différents sites Neobux, Grandbux, Goldenclix… Les revenus restent toutefois des petites sommes.
+ Le covoiturage Si vous avez le permis et que vous faites des trajets quotidiens, n’hésitez-pas à vous inscrire sur une application de covoiturage pour gagner un peu d’argent ! Par exemple, blablacar vous permettra de toucher beaucoup de monde, à condition d’être souple.

Les jobs intenses

Le job  Ses caractéristiques
++ Petit ou grand commerce Parmi les grands classiques il y a bien évidemment le travail de caissier, d’employé de libre-service… Auchan, Lidl et autres supermarchés recrutent énormément à temps partiel. Cependant, ils demandent souvent d’être disponible plus d’un mois ou deux pour ne pas vous former pour un temps trop court. Ce travail reste très intense et fatiguant, il s’agit de trouver le bon compromis.
++ Offres des grandes entreprises Les grandes surfaces comme Décathlon mettent souvent en avant des contrats de caissiers et vendeurs spécialisés. Si vous êtes un passionné du domaine proposé, c’est un bon point pour vous ! Il existe parfois des CDI et CDD entre 12 et 20 heures par semaine. Encore une fois, ce travail demande beaucoup d’implication.
++ Inventaires de magasins Le travail d’inventoriste vous demandera de compter les articles en stock après la fermeture du magasin. Plusieurs spécialistes recrutent comme Ivalis France, RGIS ou encore Novastock.
+++ Freelance On a déjà évoqué la possibilité de se mettre en Freelance pour de la traduction ou faire des CV. Mais il existe de nombreuses possibilités comme la rédaction, le graphisme, le community management… Ce travail est très chronophage, mais, vous permet d’approfondir votre passion.
+ Livreur à vélo Une chose est importante à savoir : pour exercer ce job, il faut se mettre au statut de micro-entrepreneur ce qui implique d’investir dans tout le matériel. Vous serez également rémunéré à la course effectuée. Ce travail n’est pas le plus rentable et le plus sécurisant.
++ Réceptionniste Un travail long, mais plutôt confortable et bien payé ! Pas mal, non ? Cependant, il est nécessaire de parler anglais et d’apprécier l’autonomie.
+++ Serveur/Barman C’est un travail très bien rémunéré, mais, il demande un sourire à toute épreuve ! Avec un bon relationnel, il est même possible de recevoir de bons pourboires qui rapportent beaucoup d’argent. À garder en tête que ce travail reste fatiguant et éprouvant.

Où trouver un travail à partir de 18 ans ?

Voici une liste de sites qui proposent une mission ou un emploi rémunéré :

Site Type
Yoojo.fr Missions courtes entre particuliers
MyDemenageur.com Missions de déménagement entre particuliers
Jooble.org Missions rémunérées sans ou avec diplômes
Pole-emploi.fr Emplois permanents et temporaires
Linkedin.com Emplois dans le secteur tertiaire
Malt.fr Missions de freelancing en indépendant (rémunération élevée)
Fiverr.com Missions de freelancing en indépendant (beaucoup de choix)
Upwork.com Missions de freelancing en indépendant (beaucoup de choix)
Adecco.fr Missions d’intérim

Avantages et inconvénients d’un job étudiant

Vous avez sûrement dû le remarquer, il existe autant de petits boulots que de profils. Adopter un job étudiant est idéal si vous souhaitez mettre de l’argent de côté ou que vous avez envie d’acquérir de l’indépendance. Cependant, parfois, vous vous retrouvez dans l’obligation de vous orienter vers un travail pour épauler vos parents ou financer vos études. Dans tous les cas, il est essentiel de trouver un équilibre entre études, si vous en faites, et travail pour ne pas vous retrouver submergé et en tirer tous les bénéfices. Parmi les choix possibles pour vous faire de l’argent de poche et renflouer votre tirelire, il vous suffira de vous orienter vers un contrat qui est compatible avec vos horaires et votre charge de travail. Il ne vous permettra pas forcément de gagner des milliers, mais d’arrondir vos fins de mois. Si vous êtes encore étudiant et que vous avez un rythme très intense, un job étudiant risque de nuire à vos études. Il est important de vous poser les bonnes questions avant et de peser le pour et le contre. On a rassemblé les principaux avantages et inconvénients pour vous aider à faire votre choix.

👍 Les avantages

Les avantages de se lancer vers de nouvelles responsabilités sont nombreux :

  • Le principal avantage est le gain d’argent. Vous pourrez ainsi vous faire de l’argent de poche et répondre soit à des besoins nécessaires soit à des petits plaisirs.
  • Le deuxième avantage notable est également l’indépendance que vous allez acquérir peu à peu.
  • Vous lancer dans le monde actif vous permettra également d’acquérir de l’expérience et d’apprendre énormément. Ce sera un avantage considérable pour le monde professionnel et vous aurez l’impression de l’avoir déjà appréhendé avant même son commencement.
  • C’est aussi l’occasion de développer votre réseau professionnel en faisant de nombreuses rencontres, d’autant plus si vous avez la chance de travailler dans le domaine dans lequel vous souhaitez exercer.
  • C’est enfin une opportunité précieuse qui vous permettra de vous projeter à long terme et de découvrir le métier qui vous intéresse. Dans tous les cas, vous en tirerez des bénéfices importants pour votre avenir.

👎 Les inconvénients

Les inconvénients sont à garder à l’esprit. En voici les principaux :

  • Votre emploi du temps deviendra chargé et vous devrez alors faire de nombreux sacrifices. Il faudra tirer un trait sur vos vendredis soir festifs, certains week-ends entre amis, les apéros les soirs de semaine… Vous aurez peut-être l’impression de passer à côté d’une certaine partie de votre jeunesse.
  • Ce sera également une source de fatigue et vous vous sentirez parfois épuisé. Il sera donc important de trouver ce précieux équilibre entre votre travail et vos études pour ne pas les négliger et les faire passer en second plan.
  • Il y a également un inconvénient majeur dont on ne parle pas souvent : la peur de ne pas être à la hauteur, surtout lorsqu’on se lance à son compte. Souvent, lorsqu’on est jeune, on a l’impression de ne pas être crédible et de ne pas être à notre place. Pourtant, vous l’êtes et les erreurs seront normales sur votre parcours. Vous êtes autant à votre place qu’une personne plus âgée et vous apporterez un autre regard. Si vous vous lancez dans un travail, il faudra gérer la pression, votre budget et suivre vos comptes. Ce sera d’autant plus le cas si vous choisissez la piste d’être en freelance qui vous demandera de l’assiduité et de manager votre propre clientèle. Mais tout se joue dans votre tête, si vous en avez l’envie, le temps et que vous vous sentez prêt, vous y arriverez.

Conclusion

Quand on devient majeur, souvent quelques centimes d’argent de poche ne suffisent plus. Les ados cherchent à gagner de l’argent facilement en parallèle de leurs études. Plusieurs moyens de mettre un peu de côté sont possibles que ce soit chez soi grâce à certains sites ou à travers des voies plus traditionnelles. Le tout est d’être sûr d’avoir le temps et la motivation à consacrer à ces activités pour ne pas mettre à mal ses études !

Spendways vous recommande aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.