Il n’y a pas qu’un mot en argot pour parler d’argent, il y en a des dizaines rien qu’en français. D’ailleurs le mot « argent » ne serait-il pas déjà une manière très imagée de parler de ce moyen de paiement ?

Nous nous sommes plongés dans les mots argotiques pour vous révéler ceux que vous ne connaissez pas ou que vous avez oubliés. Mais surtout, nous vous en donnons les origines.

Pourquoi utilise-t-on le mot argent ?

Les monnaies ont depuis très longtemps été conçues avec un métal précieux ou semi-précieux et frappé par des autorités officielles.

Les premières traces de pièces de monnaie remontent au VIe siècle av. J.-C.. Elles font l’objet de récits anciens dont ceux d’Hérodote. Dans les temps anciens les pièces sont faites de bronze et d’or.

Dans l’histoire récente, l’or est devenu une réserve de valeur et a été supplanté par l’argent pour la fabrication de pièces de monnaie. C’est ainsi que ce métal est apparu dans nos mains et que nous utilisons ce mot pour évoquer la monnaie.

Pourquoi tant de synonymes d’argent en argot ?

S’il existe tant d’expressions argotiques pour parler d’argent, c’est pour plusieurs raisons.

D’abord, la monnaie est une chose populaire, présente dans toutes les sociétés du monde. Ainsi, les expressions sont nées partout dans le monde puis transformées par les peuples et leurs cultures.

Ensuite, les termes ont l’occasion de voyager et de s’exporter au gré des vagues migratoires. Le français est ainsi nourri par les termes d’origines arabes, latines, grecques, hispaniques et anglo-saxonnes. Chaque vague migratoire apporte son lot de nouvelles expressions. Par ailleurs, un mot change presque systématiquement de prononciation en arrivant dans un nouveau lieu.

Enfin, les synonymes d' »argent » sont manipulés, oubliés, dédoublés et transformés lentement depuis des milliers d’années. Les périodes très longues favorisent de fait la naissance de nouveaux mots.

Comment dire argent en argot de toutes les manières ?

Voici notre Top 10 des expressions les plus amusantes pour dire argent en argot.

#1 Pognon

On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens sont quand-même pauvres. Emmanuel Macron

Mot Étymologie Première apparition
Pognon Provient de « saisir avec la main » (verbe poigner). 19e siècle

Il n’aura fallu qu’un entretien filmé du président de la République Française pour que celui-ci s’approprie la plus célèbre des expressions. Le pognon, c’est ce que nous avons dans la main pour payer. Ce mot d’argot pour dire argent est très familier mais il est de loin le plus utilisé par toutes les générations.

#2 Fric

Le Fric, 1959

Mot Étymologie Première apparition
Fric Provient de fricot ou de fricandeau, qui signifiaient ragoût de viande 19e siècle

L‘argent en argot c’est aussi l’indémodable « fric ». Il semble contemporain, peu importe l’époque dans laquelle il est prononcé. Dans le film franco-italien Le Fric de Maurice Cloche, il est même chanté merveilleusement bien et non sans une pointe d’humour.

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir ce classique. Nous sommes loin du rap contemporain mais tout aussi impertinent.

#3 Thune ou tune

Je possède des thunes, je suis à l'aise financièrement. David Castello-Lopes

Mot Étymologie Première apparition
Thune Provient du latin populaire tutina : « chose qui protège » 17e siècle

La thune ou tune est un mot qui prête à sourire. Ceci est d’autant plus le cas depuis le succès fracassant de l’enquête de David Castello-Lopez sur les montres suisses. Ce microreportage aussi sérieux sur le fond que délirant sur la forme, met en scène le journaliste dans une chanson déjà légendaire.. Sur la thune.

Cette vidéo permet de savourer ce tube en version longue. Ne boudons pas notre plaisir.

#4 Flouze ou flouse

Du flouze pour nos blouses

Mot Étymologie Première apparition
Flouze dérivé de l’ancienne monnaie de cuivre marocaine « felours » et du latin follis 17e siècle

Le flouze nous vient du monde arabe. La plus ancienne trace connue des Occidentaux se trouve au Maroc en 1670. FLouze viendrait du terme felours qui a évolué en flūs au Maghreb pour devenir flouze en France. Le flouze est peu utilisé, mais il est facile de faire une rime puissante avec d’où son utilisation dans la manifestation du personnel soignant.

#5 Moula

À nous la moula ! Cyprien

Mot Étymologie Première apparition
Moula Provient de l’argot américain moola qui fait référence à l’argent 21e siècle

Vous pensez que moula et moulaga proviennent également d’un mot arabe ? Et bien non. Urban Dictionary est formel, moola est un mot très populaire dans l’argot américain (slang). Il fait référence au cash, au blé et à tous ces synonymes : « sorry man, cant go to movies tonight, lack of moola ».

#6 Pèse ou Pèze

Je suis un geux, de BENJAMIN René

Mot Étymologie Première apparition
Pèze Pourrait provenir du français moderne « peser » 19e siècle

Tout porte à penser que le pèze est un mot bien français dans son utilisation et son origine. À la fin du 19e siècle et au début du 20e, il est quasiment exclusivement utilisé par les classes très populaires et les bandits. On le retrouve dans nombre de romans de cette époque.

#7 Blé et oseille

La Suisse est avant tout, ne l'oublions pas, un pays d'agriculture : ils font du blé, du jonc, de l'oseille. Jacques Martin

Mot Étymologie Première apparition
Blé / oseille Au moyen age, le blé fait référence à l’argent 15e siècle

Le blé est toujours aujourd’hui une denrée précieuse à la base de notre alimentation. C’est pourquoi, plusieurs centaines d’années après sa première utilisation pour parler de monnaie, l’expression est toujours aussi puissante. L’oseille (et son verlan « zeyo ») est un dérivé de cette expression également très utilisée.

#8 Maille

 Il m'faut de la maille, j'ai les sentiments glacés, je n'veux plus d'son cœur après ce que j'ai cassé. Ash Kidd

Mot Étymologie Première apparition
Maille Mot issu du latin populaire medialia, ‘demi-pièce’ Entre 987 et 1328

À l’origine, la maille désignait la monnaie de très petite valeur, équivalant à un demi-denier, en usage sous les Capétiens. C’est aujourd’hui un synonyme de flouze et pèze sans distinction pour la plupart des personnes qui l’emploient.

#9 Pépètes

On veut se reposer, pépère, Avec les poches remplies de pépètes. KeBlack

Mot Étymologie Première apparition
Pépètes Provient du poitevin ou saintongeais supete, « galet plat pour faire des ricochet » 18e siècle

Une rime facile également avec ce mot d’argot qui peut aussi faire référence aux jolies filles quand on l’écrit pépèttes. Les pépètes ont tendance à disparaître du rap. Le terme ne serait-il pas assez viril pour l’industrie ?

#10 Radis et beurre

Le tiers monde, c'est le pas un radis sur terre.

Mot Étymologie Première apparition
Radis Métaphore. Le radis est un des aliments les moins chers 19e siècle
Beurre Métaphore. Le beurre est un aliment qui améliore un plat.
19e siècle

L’un illustre la pauvreté absolue et l’autre son contraire. Les ressources alimentaires sont souvent utilisées comme métaphores de la richesse et de la pauvreté tant elles sont comprises de tous.

Bonus 1 : encore plus d’expressions argotiques

Vous en voulez encore ? Faisons le tour de la question avec notre bonus :

Avoir des ronds. Fait référence à la valorisation de son patrimoine : le zéro représentant un chiffre du montant.

Biffeton. Désigne un billet de banque. Ce mot provient de l’ancien français biffe, tissu à rayures.

Caillasse et Ferraille. L’expression fait référence aux pièces de monnaie en argent et en alliage.

Fafiot. Ce terme désigne un billet de banque. De l’onomatopée faf, « chose de peu de valeur ».

Faire du cash. Fait référence à l’argent que l’on peut gagner ou dont on dispose.

Kopeck. Il s’agit tout simplement d’une pièce de monnaie russe.

Sou. Mot issu du latin tardif soldus, « pièce d’or massif » ; du latin classique solidus, « qui forme une seule masse ».

Artiche. Mot issu d’une métaphore de l’artichaut qui est replié comme un portefeuille.

Bonus 2 : l’argot et l’argent au Canada

Le français au-delà de la France a de quoi nous surprendre. C’est un régal de découvrir les expressions du Canada francophone.

#1 piasse et piastre

C’est le terme le plus employé pour parler d’argent en argot. Se faire payer « 20 piasses de l’heure » c’est plutôt bien.

#2 bidou

Ne pas « avoir assez de bidous » c’est toujours mieux que de ne pas en avoir du tout. L’expression est encore largement utilisée, mais tend en désuétude.

#3 foin

En France, nous pouvons être bêtes à manger du foin. Au Québec, en revanche, quand on a du foin, tout va bien.

#4 bacon

Moins répandu, mais tout aussi compréhensible au Québec. Quand on parle d’argent, même les végétariens aiment le bacon.

author-avatar

À propos de Fabien

Créateur de Spendways.com, Fabien est investi dans les nouveaux moyens de paiement pour les particuliers et les professionnels. Ces comptes, cartes et terminaux de paiement, simplifient le quotidien et suppriment de nombreux frais injustifiés. Sa mission est donc de les faire découvrir au plus grand nombre.

Spendways vous recommande aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.