Le vol d’argent est la conduite délinquante la plus fréquente à l’adolescence et elle concerne aussi bien les filles que les garçons.

Si vous êtes confronté(e) à une telle situation en tant que parent, ne vous inquiétez pas. Nous vous expliquons dans ce dossier familial comment gérer cette situation délicate de la vie de famille pour que vous et votre enfant en sortiez grandis.

Découvrez également nos conseils pour responsabiliser votre ado avec une carte bancaire pour mineur et tirer parti de cette situation pour sublimer vos relations parents-enfants.

Pourquoi mon enfant vole-t-il de l’argent ?

Le vol d’argent est très fréquent durant l’enfance et particulièrement pendant l’adolescence. Il est motivé par différentes raisons et prend de facto différentes formes pour chaque enfant. Il est important de bien comprendre pourquoi votre fils ou votre fille vole afin d’y apporter une réponse appropriée.

Il existe en effet plusieurs types de vols qu’il faut distinguer :

  • Le vol ludique : il s’agit du type le plus fréquent. L’enfant vole pour le simple plaisir de voler sans que l’objet prenne la moindre importance ;
  • Le vol utilitaire : il a vocation à satisfaire un besoin personnel légitime ou non ;
  • Le vol de provocation : il a pour objet de créer une réaction du père ou de la mère ;
  • Le vol pathologique : il s’agit du cas le plus grave, car les récidives sont fréquentes et le risque de dérive dans la délinquance est réel.

Un vol d’argent se caractérise donc systématiquement par un degré de gravité plus ou moins élevé. Quel que soit ce degré de gravité, il faut établir des limites rapidement, sans états d’âmes et montrer à son enfant qu’il doit cesser de croire qu’il est le roi ou la reine à la maison.

Enfin, les parents ne doivent pas être déstabilisés par le mensonge ou le vol de leurs enfants. C’est un comportement très classique qui ne traduit en rien une mauvaise éducation.

À quel âge les enfants volent-ils le plus ?

Les enfants commencent à voler au début de l’adolescence jusqu’à 17 ans. C’est surtout au moment de la puberté que l’on constate le plus ces comportements. C’est à ce moment-là que certains parents divorcent, qu’un beau père fait son apparition dans une famille recomposée, que de nouveaux besoins s’expriment chez l’enfant mineur, et que la sexualité se déclenche avec la crise d’adolescence.

Certains jeunes enfants sont particulièrement précoces et commencent à développer ce genre de conduite dès 10 ans. Avant cet âge, il est peu probable que les enfants volent de l’argent à leurs parents, car ils ne comprennent pas encore la valeur de l’argent.

La vidéo de Doctissimo synthétise l’approche à adopter lorsque son enfant vole de l’argent à ses parents.

Quelles que soient les caractéristiques du vol, vous devrez éviter certaines erreurs communes qui aggravent le problème plutôt que de le résorber.

Les 5 erreurs à éviter quand son ado vole de l’argent

1. Ne pas réagir

Si vous ne réagissez pas après avoir constaté un vol d’argent, vous le banalisez et vous prenez donc le risque que l’ado vole à nouveau pour des montants toujours plus importants.

En ne réagissant pas, l’ado se croira au-dessus des lois ou continuera à vouloir vous faire réagir. Nos enfants ont besoin de se confronter à leurs droits et devoirs pour devenir des adultes responsables.

2. Surréagir

En vous mettant dans tous vos états, vous risquez de surréagir par rapport à une situation qui n’est pas si dramatique. Vous pourriez par exemple le menacer de tout lui supprimer, de le punir pendant une très longue période, l’humilier ou de vous mettre dans un état de colère.

En surréagissant, vous donnez le sentiment à l’ado qu’il a un pouvoir sur vous. Vous courrez également le risque de nourrir sa colère et son ressentiment.

3. Entretenir une relation sans distance

Si vous êtes trop copain-copain avec votre enfant, voire fusionnels, vous donnez le sentiment que ce qui est à vous est à lui. Or ce n’est pas le cas. Cette perception erronée de la relation parents-enfants favorise les vols intrafamiliaux et dégrade l’autorité parentale.

4. S’adonner à des propos banalisant

Les propos banalisant prononcés au sein de la famille comme « les commerçants sont tous des voleurs » ou « ce n’est pas grave de voler dans un supermarché, car tout le monde le fait » autorisent indirectement l’enfant à voler. La règle doit être claire pour l’enfant quoi qu’il arrive : on ne vole pas.

5. La malhonnêteté dans le foyer

De la même manière que les mots comptent, les comportements doivent être alignés avec les règles imposées à l’enfant. Concrètement, si vous ne volez pas autrui, votre enfant n’a aucune raison de penser qu’il est autorisé à le faire.

En parler entre parents

Tous les sujets intrafamiliaux doivent être évoqués d’abord entre parents. Cela a pour premier effet de réduire le stresse du parent qui découvre le vol d’argent, car le premier réflexe est de le prendre personnellement. Cela permet aussi et surtout d’y apporter une réponse collective qui sera bien plus efficace qu’une réponse individuelle qui peut être contredite par son partenaire.

En apportant une réponse collective dans le cadre de règles claires et respectées par les parents, l’issue apportée au vol d’argent ne peut être qu’efficace.

Une crise dans l’enfance ou l’adolescence est aussi le signe que les choses évoluent. Prenez ainsi le temps de comprendre quelles sont les évolutions en cours chez votre enfant. Peut-être est a-t-il de nouveaux besoins, un désir pour plus de liberté ou un mal-être qu’il ne sait exprimer. En discuter avec son conjoint permet de comprendre cela.

Parler à son enfant

Quand vient le moment de parler à son enfant, gardez en tête qu’il n’y a pas une manière de faire. Il s’agit de prendre les choses simplement et le plus naturellement possible. Voici les étapes à suivre pour maîtriser la situation.

1. Constater le vol

Dites clairement à votre enfant que vous savez qu’il vous a pris de l’argent sans vous le demander au préalable. Expliquez-lui également que cette démarche unilatérale caractérise le vol et que ce n’est pas acceptable au sein de la famille comme n’importe où ailleurs.

Toutefois, à ce stade de l’enfance, le vol n’est pas un crime, mais une erreur. Dédramatisez la situation !

2. Le rappel de la loi

Expliquez les conséquences de l’acte de votre enfant et donnez la possibilité à l’ado de réparer son erreur en remboursant avec son argent de poche. S’il n’a pas d’argent, qu’à cela ne tienne, il peut travailler ou rendre des services pour compenser son vol.

Faire une leçon de morale à ce moment-là est approprié. C’est aussi le moment d’enseigner quelques règles de base du Code civil. Vous pouvez lui dire que vous ne l’avez pas élevé comme ça, on ne fait pas ça dans la famille et on attend d’elle ou de lui qu’elle ou il devienne une personne honnête.

Entendez-vous surtout sur le fait que voler de l’argent à ses parents est grave.

3. Essayer de comprendre

Votre enfant est peut-être racketté à l’école, il a peut-être de nouveaux besoins ou il a peut-être besoin d’argent pour acheter du tabac ou du cannabis. Il est important de comprendre ce qui motive le vol pour engager une discussion pertinente.

Si votre enfant vous prend de l’argent pour s’acheter des livres, il faut probablement lui permettre d’accéder à son besoin en augmentant son argent de poche. A contrario, s’il souhaite s’acheter des choses pour lesquelles vous n’êtes pas d’accord, restez ferme et ne dérogez pas à vos règles.

Dans le cas de vols pathologiques ou de souffrances psychologiques profondes, n’hésitez pas à consulter un psychologue. L’avis d’un professionnel de l’enfance est toujours une aide précieuse.

4. Discuter de lui de ses besoins affectifs

Peut-être a-t-il le sentiment d’être moins aimé que les autres, ou que vous vous désintéressez de lui et que vous préférez vos biens plutôt que lui.

Peut-être êtes vous en conflit avec votre conjoint ou conjointe et qu’il y a des problèmes d’argent entre vous. En volant de l’argent, il essaie d’attirer votre attention au sujet d’une situation qui l’insupporte.

Si vous détectez un besoin affectif, essayez de le combler. En plus de solutionner le problème de vol d’argent, c’est un soin profond qui permettra à votre enfant de s’épanouir dans tous les domaines.

5. Donner l’exemple

Il est impératif que de votre côté vous ne soyez pas pris en défaut de voler ou de discuter les règles morales. En faisant preuve de cohérence, vous ne laissez aucune possibilité à l’enfant de trouver un argument qui justifierait son acte.

Cela n’impose pas d’être parfait. Essayez avant tout de vous comporter de manière honnête en montrant les avantages de cette attitude : on obtient plus de choses en étant honnête, on vit de manière plus apaisée et c’est aussi plus gratifiant.

Si jamais vous commettez des erreurs, il faut simplement l’admettre et s’en excuser. Vous expliquerez à votre enfant que vous souhaitez qu’il soit plus honnête que vous-même par le passé.

6. Mettre de nouvelles limites

Lorsqu’un vol d’argent est commis au sein de la famille, c’est généralement le fait de règles peu claires ou plus adaptées à une situation qui a changé. Si c’est le constat que vous faites, établissez de nouvelles règles et énoncez-les clairement à votre ado.

7. Donner de l’autonomie

Beaucoup de choses changent à l’adolescence et parmi elles on compte le désir d’acquérir davantage d’autonomie. Permettez à votre adolescent de s’émanciper pour qu’il ne vole plus dans l’idée de vous montrer qu’il n’est plus le petit garçon ou la petite fille qu’il état autrefois. Aidez-le à grandir et à devenir adulte.

Confiez-lui des responsabilités, la possibilité de partir seul en vacances et de gérer son argent de poche chaque mois. Plusieurs services bancaires très innovants existent maintenant pour donner une totale autonomie à l’adolescent tout en le protégeant avec un contrôle parental :

La tirelire est bien jusqu’à 10 ans. Au-delà de 10 ans, le compte pour ado est bien plus adapté.

Bonus : tirer parti de la situation

Un ado qui vole de l’argent à ses parents est une crise comme il y en a beaucoup entre 10 et 18 ans. Il faut toujours garder en tête de sortir par le haut de cette situation. Autrement dit, une crise offre des occasions favorables de rendre sa famille plus épanouie et il ne faut surtout pas hésiter à les saisir.

Le simple fait d’engager une discussion ouverte avec son enfant va permettre de resserrer les liens familiaux. Chacun se fera plus confiance et n’hésitera pas à discuter à nouveau lors d’un prochain problème.

C’est aussi l’occasion de se redécouvrir, car les parents se dévoilent généralement peu. Et de leur côté, les enfants évoluent très rapidement. Se connaître les uns les autres permet de se respecter et développe l’empathie de manière générale. Cela engendre un cercle vertueux pour tous les membres de la famille.

Le vol d’argent est également l’occasion d’apprendre à l’enfant à contrôler ses envies, ce qui lui permettra d’être plus équilibré et heureux tout au long de sa vie.

Enfin, une crise de confiance surmontée et peut-être le point de bascule pour donner plus d’autonomie à un ado qui n’est plus un enfant et pas encore un adulte. Profitez des cartes bancaires pour ados pour donner de la liberté tout en protégeant votre enfant durant son éducation financière.

Conclusion

Tous les enfants mineurs passent par des étapes où ils mentent et volent. Lorsqu’un tel événement survient, il est difficile de ne pas être perturbé et de ne pas le prendre personnellement. Pourtant, il est important de rester calme, de dédramatiser et d’engager sans attendre une discussion franche avec son enfant.

L’enfant doit comprendre que ce qu’il a fait est mal et qu’il doit prendre ses responsabilités en remboursant le montant volé.

L’honnêteté s’enseigne à tout âge et les parents ne sont pas exempts d’aligner leur parole et leurs actes sur leurs valeurs. Ce faisant, l’enfant suivra naturellement l’exemple de sa famille à condition toutefois qu’il perçoive le cercle vertueux que cela engendre.

Enfin, lorsque la crise est surmontée, tirez parti au maximum de ce moment de délivrance pour bâtir une confiance plus solide, offrir plus d’autonomie si nécessaire et permettre à chacun de s’épanouir au sein et en dehors du foyer.

author-avatar

À propos de Fabien

Créateur de Spendways.com, Fabien est investi dans les nouveaux moyens de paiement pour les particuliers et les professionnels. Ces comptes, cartes et terminaux de paiement, simplifient le quotidien et suppriment de nombreux frais injustifiés. Sa mission est donc de les faire découvrir au plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.